Judith MILLOT : « Usine 1et 2 »

Judith MILLOT : « Usine 1et 2 »

Artiste : Judith MILLOT
Date de réalisation : 2012
Technique : Photogravure sur papier Arjo Wiggins BFK rives 250g
Format : 30×38 cm

DÉCOUVRIR L’ŒUVRE : « USINE 1 et 2 »

Cette série de 2 photogravures est un travail réalisé pendant une résidence à Plaastmaken (aux Pays-Bas) en 2012.
À partir de prises de vues de deux anciennes usines et en utilisant la technique du collage avant le tirage final en photogravure, certaines parties du bâtiment ou des alentours sont répétées pour accentuer le côté graphique et monumental.
Ces deux tirages sont des clins d’œil, des visions animées et décalées, une réflexion sur l’aspect sériel de notre environnement et sur l’implication qu’il a dans et sur notre quotidien.
« Usine » est la première oeuvre réalisée en photogravure en 2012 par l’artiste. Elle est l’aboutissement d’un travail photographique différent, d’expérimentations nouvelles visant à obtenir un tirage particulier à partir d’une photographie.
C’est au départ, donc, une photographie imprimée en plusieurs exemplaires permettant de multiplier certaines parties des bâtiments et du décor, en collage. L’image est ensuite scannée pour réaliser le film plastique nécessaire à la préparation de la plaque de gravure. Une fois cette plaque insolée et développée en chambre noire, elle est encrée à la main et passée sous presse.

CONNAÎTRE L’ARTISTE

Avant l’image, c’est une idée, c’est du dessin, puis une mise en scène, de la sculpture parfois, de l’intervention la plupart du temps, une performance….
Du bricolage et des bricoles qui ne servent qu’à travailler un passage sensible entre réalité et fiction.
« Judith Millot est de ces artistes qui découvrent le monde avec un air ingénu, une photographe plasticienne qui fabrique des histoires avec une grande ingéniosité. […]
Au hasard d’un heureux détour, Judith Millot nous amène à revoir les objets ou les lieux que l’on croit connaître. Ses interventions artistiques détournent notre quotidien, elles dérangent nos habitudes et nous interrogent sur ce que l’on voit et ce que l’on pensait savoir. Sans effets spéciaux mais avec d’habiles bricolages, elle crée les décors de ses illusions, des décors à la mesure de la réalité qui nous entoure.
Dans le fourbi de ses affaires, l’appareil photographique est devenu peu à peu un complice. Il capte la fragilité des assemblages et le potentiel des situations. L’appareil accompagne les manipulations de l’artiste et il fixe ce qui a pu se dérouler devant son objectif. Mais l’appareil photographique de Judith Millot n’est pourtant pas objectif : il fait partie du montage, il referme le piège de l’image en réalisant les ruses de l’artiste.
Judith Millot semble espiègle comme une enfant qui s’ennuie, elle contrarie nos modes de vie et impose de nouvelles règles du jeu. Dans chacune de ses œuvres, elle rejoue une nouvelle partie, jette les dés en l’air et bouscule nos codes. […] Les inventions artistiques de Judith Millot nous offrent l’occasion rare de redessiner les contours du monde, de déplacer avec poésie les limites du visible. »   (Céline Cadaureille)

Site Internet : www.yaquelqun.fr

Partagez l’oeuvre « USINE 1 et 2 »

Contact

Artoteka

Cité Breuer, Bâtiment 4,
4 bis Avenue de Jouandin
64100 Bayonne

TÉL : 05 59 25 55 25 // 06 85 54 14 57

vous êtes un artiste ?
vous souhaitez nous contacter ?

Besoin de renseignements ?
N'hésitez pas à nous laisser un message